Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

CHIEF HAPPINESS OFFICER : MISSIONS ET CONDITIONS D’EXERCICE

Découvrir les métiers, Les emplois du futur

Des salariés bien dans leur peau se révèlent généralement plus productifs. Partant de ce constat, un nouveau métier des ressources humaines a vu le jour. Le Chief happiness officer (CHO) a pour mission de favoriser le bien-être au travail. En quoi consiste son travail ? Quelles sont les conditions d’exercice d’un chief happiness officer ?

Les différentes missions d’un chief happiness officer

Le chief happiness officer, appelé aussi responsable du bonheur en entreprise, met en place des moyens pour que les salariés se sentent plus heureux au travail. Pour cela, il doit favoriser une bonne ambiance de travail et leur bien-être. Les entreprises prennent aujourd’hui conscience que le bien-être des salariés permet de gagner en productivité, d’éviter le départ anticipé d’employés et de réduire l’absentéisme. La cohésion d’un groupe transparaît également auprès des prospects, des clients et des candidats potentiels, ce qui valorise l’image de marque de la société et contribue à sa prospérité.

Pour développer le lien social entre les salariés et ainsi améliorer la cohésion de groupe, le chief happiness officer analyse l’environnement de travail puis organise des événements fédérateurs : des déjeuners d’équipe, des afterwork… Il met également en place des dispositifs, en fonction du budget alloué par l’entreprise : outils de communication internes, livraison de fruits frais dans les bureaux, services de conciergerie, crèche… Une autre mission du chief happiness officer est l’aménagement des espaces de travail pour les rendre le plus convivial possible. Il analyse à l’aide de questionnaires les effets des actions mises en œuvre.

Le chief happiness officer réalise régulièrement des entretiens individuels. Il développe la culture et les valeurs de l’entreprise. Il a également un rôle dans la gestion de conflits le cas échéant.

Le chief happiness officer doit transmettre en permanence son énergie et sa motivation, et cela commence par son sourire et sa joie de vivre. Il accueille les nouveaux salariés et veille à leur intégration. Enfin, le chief happiness officer est le porte-parole des idées et besoins des salariés et joue souvent un rôle de médiateur avec la Direction.

Conditions d’exercice d’un chief happiness officer

Pour exercer comme chief happiness officer, une formation en RH ou en communication est conseillée, niveau bac +3 (licence pro) ou bac+5 (master pro). Être à l’écoute et avoir des compétences en communication sont deux conditions nécessaires pour réussir dans ce métier. Enthousiasme, bonne capacité de synthèse et bon sens de l’observation sont également des atouts importants.

Le salaire d’un chief happiness officer est très variable. En fonction de de la taille de l’entreprise et de ses missions, cela va de 3 300  à 5 500 € brut par mois.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !