Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

Énergies propres : comment travailler dans ce secteur d’avenir ?

Découvrir les métiers

Adopter des systèmes énergétiques privilégiant des énergies renouvelables (éolienne, solaire, hydraulique, biomasse) se révèle aujourd’hui essentiel pour préserver notre planète. Les opportunités d’emploi sont nombreuses dans ce secteur d’avenir. Quels sont les métiers les mieux rémunérés dans le domaine des énergies vertes ? Quelles sont les formations conseillées pour travailler dans ce secteur ?

Quels sont les métiers les mieux payés dans le secteur des énergies propres ?

La transition écologique a permis l’essor du secteur des énergies propres. Certains métiers spécifiques se trouvent parmi les mieux rémunérés dans le domaine de l’énergie en 2022.

Énergie éolienne

Un gestionnaire de sites de parc éoliens perçoit en moyenne 8 700 € mensuel brut.

Énergie solaire

Un développeur de projets solaires touche, en moyenne, un salaire mensuel brut de 7 000 €. Il travaille en étroite collaboration avec les ingénieurs industriels (salaire moyen 6 400 €) et les analystes de projets solaires.

L’inspection, ou évaluation, d’un site est requise en amont de tout projet d’énergie solaire. Elle aide les ingénieurs à déterminer les meilleurs emplacements pour les panneaux solaires. Le salaire mensuel brut estimé d’un évaluateur de site est de 3 300 €. Son travail consiste à prendre certaines mesures, examiner les structures et évaluer les coûts.

Toute énergie renouvelable

Un analyste financier pour les entreprises d’énergies renouvelables gagne en moyenne 3 300 € mensuel brut. Il est responsable du retour sur investissement, de l’étude du marché de nouveaux services, de l’amélioration de l’efficacité énergétique et de la réalisation d’analyses d’investissement.

Découvrez d’autres emplois possibles :

Un technicien photovoltaïque est responsable de l’installation, du raccordement aux lignes du réseau, de l’entretien et de la réparation des panneaux solaires photovoltaïques (production d’électricité) ou thermiques (eau chaude, chauffage). Il intervient chez des particuliers et dans les entreprises. Son salaire mensuel brut moyen est de 2 000 € (sans les primes éventuelles).

L’ingénieur en efficacité énergétique du bâtiment réalise des études permettant de diminuer la consommation énergétique et d’intégrer des énergies propres dans les bâtiments. C’est donc un acteur du développement durable. Il intervient dès la phase de conception d’un projet immobilier ou sur un édifice déjà bâti. Son salaire mensuel brut moyen est de 3 100 €.

Le technicien de maintenance éolienne participe au montage des éoliennes et procède à des opérations de maintenance. Ce professionnel réalise également des tests mécaniques pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Il perçoit en moyenne un salaire mensuel brut de 2 000 €.

Le technicien d’exploitation méthanisation travaille dans une usine à biogaz. La méthanisation consiste à produire de l’énergie à partie de déchets organiques bio provenant d’exploitations agricoles. Le salaire mensuel brut moyen est de 1 850 €.

Quelles sont les formations conseillées pour travailler dans les énergies vertes ?

Les électriciens et les ingénieurs restent les métiers les plus demandés dans les énergies propres. Pour accéder à ce secteur, une formation à l’un de ces deux métiers constitue un bon début.

Des artisans spécialisés dans l’installation ou la réparation de systèmes électriques peuvent exercer avec un CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques ou un BEP métiers de l’électrotechnique.

Les postes de monteurs ou d’agents de maintenance sont accessibles avec un bac professionnel électrotechnique, énergie, équipements communicants. Les techniciens et commerciaux peuvent postuler avec un diplôme de niveau bac+2 (BTS électrotechnique par exemple), mais une licence professionnelle (bac+3) est préférable.

Les missions de conception et de développement et recherche de nouvelles technologies sont davantage réservées à des titulaires d’un diplôme de niveau supérieur. Les ingénieurs sont recrutés avec des diplômes de niveau bac+5 : écoles d’ingénieur principalement.

Plus de 50 % de l’emploi dans les énergies propres se trouve dans des postes de type ingénierie, y compris les métiers de l’électricité et de la mécanique.

 

Date de publication : 03/10/2022

#Être accompagné(e)

Vous envisagez une reconversion professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Accompagnement finançable à 100% dans le cadre de votre CPF avec 0 euro de reste à charge

#Recevez la newsletter !