Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

Métiers manuels : quels horizons pour les métiers d’art ?

Découvrir les métiers

Souvent délaissés lors du choix de l’orientation scolaire, car peu valorisée, la formation vers des métiers manuels intéresse de plus en plus de personnes envisageant une reconversion professionnelle. Malgré des salaires parfois peu attractifs, une passion est souvent à l’origine de ce type de reconversion, ce qui se révèle riche de sens et prometteur d’épanouissement professionnel. S’inscrivant dans une série sur les métiers manuels, cet article s’intéresse plus spécifiquement aux métiers d’art.

Définition des métiers d’art et conditions d’exercice

L’artisanat d’art constitue une catégorie professionnelle reconnue par la chambre des Métiers et de l’Artisanat. L’INMA (institut national des métiers d’art) fait référence à 281 métiers d’art. Les métiers d’art œuvrent à la création ou la restauration du patrimoine. Les domaines d’activité principaux sont l’ameublement et la décoration, l’architecture et les jardins, la bijouterie et l’horlogerie, la céramique, le travail du cuir, la facture instrumentale, les jeux et jouets, le luminaire, le travail du métal, le textile (vêtements, tapisserie, broderie), la tabletterie (objets en bois précieux, ivoire, os), le travail du verre et du cristal, le papier et le graphisme (calligraphe, fabricant de papier peint, graveur…), le spectacle (costumier, fabricant de décors de spectacle, d’accessoires…).

Ce savoir-faire précieux est complexe et très riche. Il contribue au rayonnement de la France à l’étranger. Tous les métiers d’art ont en commun la créativité et la maîtrise de gestes précis. Les statuts des professionnels de ces métiers sont variés : travailleur indépendant, salarié, fonctionnaire…

La volonté de préservation du patrimoine culturel a nécessité la création de formations scientifiques et techniques de niveau Master dédiées à la conservation et restauration de tout type de bien, distinctes des formations artistiques et artisanales (du CAP au DMA, diplôme des métiers d’art) généralement centrées sur un type de matériau ou de bien spécifique.

La qualité d’artisan est délivrée par les chambres des Métiers et de l’Artisanat aux professionnels indépendants, à condition d’être titulaire d’un CAP, BEP, ou d’un diplôme reconnu de niveau équivalent. En l’absence de qualification, il faut justifier d’une expérience professionnelle de trois ans minimum sur le territoire de l’Union européenne dans le métier concerné.

La qualité d’artisan d’art s’obtient de la même façon, mais concerne uniquement les métiers d’art. Dans les deux cas, le professionnel, reconnu artisan, reçoit un ʺdiplômeʺ à afficher dans les locaux de l’entreprise et un logo bleu : mentionnant Artisan dans le premier cas, Artisan d’art dans le deuxième. Le titre de Maître Artisan, ainsi que le ʺdiplômeʺ et le logo rouge associés, ne sont délivrés qu’à condition d’être titulaire d’un brevet de maîtrise (ou diplôme équivalent dans le métier) avec deux ans de pratique dans le métier, ou d’être inscrit au Répertoire des métiers depuis plus de dix ans, et justifier ainsi d’un savoir-faire reconnu au titre de l’artisanat ou des actions de formation. Le titre de Maître Artisan en métier d’art s’obtient de la même façon, mais concerne uniquement les métiers d’art.

Les métiers d’art les plus porteurs

L’ameublement et le domaine de la bijouterie et horlogerie concentrent environ la moitié des artisans d’art. Ces deux secteurs sont les plus porteurs en matière d’emploi. On observe également une augmentation de la demande dans la maroquinerie de luxe. Au niveau des projets d’architecture et d’urbanisme, la connaissance des matériaux naturels utilisés dans l’écoconstruction se révèle de plus en plus recherchée.

Vous envisagez une reconversion professionnelle. Bénéficiez d’un accompagnement sur-mesure avec Orient’Action® afin de construire votre avenir d’une façon sereine :

  • Un coaching personnalisé pour développer votre audace, votre confiance en vous, votre gestion du stress… ;
  • Une VAE (validation des acquis de l’expérience), dispositif permettant de reconnaître officiellement les compétences acquises par l’expérience professionnelle, personnelle et associative ;
  • Un bilan de compétences, moment privilégié de votre vie pour faire le point sur vos besoins, vos envies, vos forces (connaissances, savoir-faire et savoir-être) et vos axes de développement, afin d’élaborer un projet professionnel qui a du sens pour vous.

Orient’Action® met en évidence votre personnalité profonde. Avant toute reconversion, il est en effet primordial de bien se connaître. Une synthèse reprenant votre projet ainsi que la mise en place d’un plan d’action (formations appropriées…) vous mèneront vers un métier en adéquation avec votre tempérament. Cela vous permettra de vous accomplir pleinement, de valoriser vos talents. Un stage en immersion professionnelle sera préconisé en amont pour valider votre projet professionnel.

 

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !