Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

COMPRENDRE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

En ce moment

L’économie circulaire désigne la production de biens et de services de manière durable, c’est-à-dire en limitant la consommation de ressources et la production de déchets. Ce concept répond notamment aux enjeux environnementaux majeurs actuels. Quels sont les principes de l’économie circulaire ? Quels sont les objectifs de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire ?

Quels sont les principes de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire intègre le recyclage de matériaux et optimise l’utilisation des ressources, tout en limitant les déchets. C’est un des leviers de la transition écologique, qui consiste à repenser nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble dans une démarche de développement durable. En France, la loi n° 2015-922 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (promulguée le 17 août 2015) a notamment défini, parmi les objectifs directement liés au développement de l’économie circulaire, une augmentation de 30 % d’ici 2030 du rapport entre le PIB et la consommation intérieure de matières.

L’économie circulaire contribue à la préservation des ressources naturelles de notre planète, mais aussi, par voie de conséquence, de notre santé, et favorise le développement économique durable des territoires (création d’emplois non délocalisables…). L’économie circulaire, où des matériaux recyclés sont incorporés dans la production, s’oppose à l’économie linéaire consistant à : extraire, produire, consommer, jeter.

L’économie circulaire repose notamment sur le développement de l’écoconception, nécessitant la prise en compte de tous les impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit. La mutualisation ou les échanges entre plusieurs acteurs économiques (symbiose industrielle ou écologie industrielle et territoriale) de flux de matières, d’énergie, d’infrastructures, de biens et/ou de services permet également d’optimiser l’utilisation des ressources sur un territoire. Le tri des déchets et leur recyclage peuvent être encore aussi largement améliorés. Un autre pilier de l’économie circulaire est l’approvisionnement durable, qui désigne un mode d’extraction/utilisation des ressources limitant les rebuts d’exploitation et l’impact sur l’environnement.

En outre, des politiques de sensibilisation des acheteurs à une consommation responsable ont pour objectifs de valoriser les produits verts, favoriser la location de biens plutôt que la possession systématique, le partage de biens et de services, le recours à la réparation ou la vente de produits d’occasion pour allonger la durée d’usage…

Afin d’encourager les industriels et acteurs économiques à développer des modèles basés sur l’économie circulaire, les ministères français chargés de l’environnement et de l’industrie ont mis en place un dispositif appelé ʺengagements pour la croissance verteʺ. Les entreprises proposent aux pouvoirs publics, pour un secteur d’activité donné, d’accélérer la transition vers l’économie circulaire en identifiant les freins observés et les moyens pour les lever. Industriels et pouvoirs publics prennent alors des engagements contractuels réciproques, qui permettent un développement significatif.

Quels sont les objectifs de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire ?

Promulguée le 10 février 2020 par le ministère de la Transition écologique, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire comprend cinq axes principaux : sortir du tout jetable, mieux informer les consommateurs, lutter contre le gaspillage et favoriser le réemploi solidaire, agir contre l’obsolescence programmée, produire de façon plus responsable.

Des objectifs ont été définis pour chacun de ces axes, comme la fin du plastique jetable d’ici 2040. Les produits en plastique à usage unique vont ainsi progressivement disparaître. Dès janvier 2021, la distribution gratuite de bouteilles en plastique dans les établissements recevant du public ou les locaux professionnels est interdite, les boîtes en polystyrène expansé sont interdites, de même que la fabrication et l’importation de sacs en plastique à usage unique, les pailles et couverts jetables… Pour une meilleure information des consommateurs, plusieurs mesures ont été également décidées : harmonisation des couleurs des poubelles, développement de l’affichage environnemental… Un indice de réparabilité voit le jour afin de lutter contre l’obsolescence programmée…

Orient’Action® vous accompagne pour tout projet d’évolution professionnelle ou de reconversion.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !