Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

Quelles sont les applications de l’analyse du cycle de vie (ACV) ?

Ecologie

L’analyse du cycle de vie (ACV) et le bilan carbone font partie des outils les plus utilisés dans le cadre d’une démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises). L’ACV présente une vision globale des aspects environnementaux et des impacts environnementaux de l’activité d’une entreprise, à chaque étape de production. En quoi consiste l’ACV ? Quelles sont les principales applications de l’ACV ?

En quoi consiste l’ACV ?

L’ACV consiste à faire un bilan des flux de matières et d’énergies entrants (consommation d’eau, consommation d’énergie…) et des flux sortants (émissions de gaz à effet de serre, production de déchets…) durant chaque étape du cycle de vie d’un produit.
Ce cycle comprend cinq grandes phases : les matières premières (extraction, transformation, approvisionnement), la fabrication, la mise en circulation, l’utilisation et la gestion de fin de vie (récupération, recyclage, traitement des déchets…). Ces mesures sont ensuite converties en plusieurs impacts environnementaux. L’ACV permet ainsi d’identifier à quelle étape de production l’activité d’une entreprise génère les impacts environnementaux les plus forts, et donc de savoir où elle sera en capacité d’agir.

Quelles sont les différentes étapes ?

L’ACV se déroule en quatre étapes. Dans un premier temps, la définition des objectifs et du champ d’étude (surface, durée, unités de mesure…) permet de cadrer l’analyse. Puis l’inventaire du cycle de vie répertorie et quantifie les flux entrants et les sortants de chaque processus élémentaire du système. L’évaluation des impacts consiste ensuite à traduire l’inventaire des flux en impacts environnementaux (une trentaine d’impacts dans le secteur du bâtiment par exemple) grâce à un logiciel. Cette étape est divisée en trois phases : la caractérisation du modèle, la normalisation (choix de la méthode) et la pondération (calcul des impacts).
La quatrième étape est l’interprétation des résultats obtenus (tableaux de chiffres et graphiques).

Les principes et modalités de l’ACV sont définis par les normes internationales ISO 14040 et ISO 14044. Des facteurs de caractérisation sont indiqués pour chaque impact environnemental. Ainsi l’impact ʺréchauffement climatiqueʺ constitue la somme de flux établis (dioxyde de carbone, méthane…) pour lesquels des facteurs de caractérisation sont appliqués, permettant une pondération des résultats bruts normalisés. Le facteur de caractérisation le plus important concerne le méthane. Bien que beaucoup moins présent dans l’atmosphère que le dioxyde de carbone, les effets du méthane (autre gaz à effet de serre) sont considérés comme 25 à 32 fois plus importants sur le réchauffement climatique. Pour l’étape de modélisation, plusieurs logiciels existent. Ces logiciels intègrent différentes méthodes d’évaluation et différentes bases de données (généralistes ou spécifiques).

Quelles sont les principales applications de l’ACV ?

L’ACV permet de diagnostiquer un produit ou un service au niveau de son impact environnemental. Cet outil peut être utilisé à des fins de communication, pour se démarquer de la concurrence. En effet, les consommateurs se révèlent de plus en plus sensibles aux problématiques environnementales. En outre, un profil écologique peut ouvrir de nouveaux marchés à une entreprise.

Cette méthode aide également les entreprises à faire des choix dans leurs procédés de fabrication (écoconception de produits), dans le cadre d’une démarche RSE en particulier. Elle permet par exemple de faire des études comparatives entre plusieurs matériaux, plusieurs procédés… L’ACV peut générer des recommandations quant à l’utilisation d’un produit. Pour un téléphone portable, cela peut être de débrancher le chargeur après utilisation par exemple…

L’ACV sert aussi de support pour l’orientation de politiques publiques : choix de filières de valorisation des déchets, critères d’écolabellisation de produits, écotaxes pour les plus pollueurs…

Si vous souhaitez vous engager dans une démarche de RSE, Orient’Action® vous accompagne lors de votre création d’entreprise.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !