Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

MÉTIERS DU SPORT : ENSEIGNEMENT, ANIMATION, COMMERCE…

Découvrir les métiers

Le sport est un secteur d’activité dynamique. Les métiers du sport regroupent des branches professionnelles très variées : enseignement, animation, management sportif, commerce, marketing… Les athlètes de haut niveau ne représentent que 2,3 % des professionnels du sport. Quels sont les métiers les plus porteurs dans ce domaine ? Focus sur deux métiers du sport très distincts.

Principaux débouchés dans les métiers du sport

La branche la plus porteuse dans les métiers du sport est l’enseignement. Les salles de sport et les associations sportives se multiplient. Les offres sont variées : coach sportif, instructeur de zumba, entraîneur pour un club de football junior… L’Éducation nationale emploie de nombreux professeurs d’EPS (Éducation physique et sportive) et offre certains avantages : sécurité de l’emploi, vacances plus longues…

Le tourisme sportif se développe également, entraînant une demande de guides de haute montagne, moniteurs de voile, moniteurs de plongée, guides accompagnateurs de tourisme équestre…

Le domaine de la santé comprend aussi des métiers du sport : médecin du sport, nutritionniste sportif, préparateur physique, kinésithérapeute du sport…

L’organisation d’événements sportifs fait intervenir des professionnels spécifiques : agent de joueur sportif, conseiller territorial des activités physiques et sportives, directeur des sports d’une commune, des conseils régionaux et départementaux, arbitre, inspecteur de la jeunesse et des sports, manager des organisations sportives, organisateur d’événements sportifs…

Le commerce dans le domaine du sport se porte bien, et se développe grâce aux ventes en ligne. Des profils issus de la filière STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) avec une spécialisation transversale comme ʺPolitique publique et stratégies des organisations sportivesʺ sont recherchés par différentes enseignes. Une double culture est également recherchée pour les métiers du sport liés au marketing : chef de produit sportif, responsable marketing sportif, chef de projet événementiel sportif… La communication comprend aussi de nombreux métiers du sport : journaliste sportif, attaché de presse dans le sport, commentateurs sportifs…

Focus sur deux métiers du sport très distincts

Le moniteur d’équitation organise et dispense des leçons d’équitation dans un club, un manège ou un centre équestre. C’est un éducateur sportif des activités équestres. Il enseigne le sport équestre et tout ce qui est nécessaire à sa pratique : préparation de la monture, pose de la scelle, des harnais… En fonction de la taille du centre équestre, le moniteur d’équitation peut aussi être chargé de l’entretien, de la gestion et de l’accueil du public. L’obtention du BPJEPS éducateur sportif mention activités équestres est requise pour exercer ce métier. La préparation à ce brevet professionnel est accessible avec un niveau CAP. Il faut avoir 18 ans, être titulaire du PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) et déjà un bon niveau en sport équestre. Le salaire mensuel brut d’un moniteur d’équitation débutant est de 1 600 €.

L’arbitre est responsable du respect des règles lors d’un match ou d’une compétition sportive. Spécialiste dans une discipline, il évolue au milieu des joueurs pendant une rencontre, afin de bien observer et analyser le jeu. Avant le match, il vérifie l’état du terrain, contrôle la feuille de match, le matériel et les équipements. Il signale la fin et le début d’un match, les arrêts et les reprises de jeu. Il donne des pénalités le cas échéant, gère les conflits et fait évacuer les joueurs blessés. Un arbitre doit savoir se faire respecter, avoir une grande capacité de concentration et une excellente condition physique. Les entraînements d’arbitre sont obligatoires et spécifiques. Pour devenir arbitre officiel, les fédérations proposent une formation sanctionnée par un examen. Pour du sport de haut niveau, le diplôme universitaire ʺsport de haut niveau et arbitrageʺ est requis. Le salaire mensuel brut d’un arbitre débutant est de 1 500 €. Certains arbitres expérimentés gagnent jusqu’à 12 000 € (par mois) dans le football.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !