Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

MÉTIER ANTIQUAIRE : MISSIONS ET FORMATION

Découvrir les métiers

L’antiquaire achète et revend des tableaux, des meubles ou des bibelots anciens. Il doit savoir estimer la valeur de ces biens et s’assurer de leur authenticité. En quoi consiste le métier d’antiquaire ? Comment devient-on antiquaire ?

Le travail d’un antiquaire

Un antiquaire est un connaisseur en histoire de l’art généralement spécialiste d’une époque, d’un style ou d’un domaine : meubles du XVIIIe siècle, objets d’art japonais, photographies anciennes de collection… Il recherche des objets d’intérêt pour des amateurs d’art. Les successions constituent une source importante d’approvisionnement.

Un antiquaire consulte régulièrement de la documentation et de la littérature spécialisées afin de ne pas se tromper dans ses achats, éviter notamment les faux ou les copies. La visite de musées, salles de vente et d’exposition fait également partie intégrante de son travail. Contrairement à un brocanteur, l’antiquaire ne vend que des pièces référencées.

L’antiquaire fait restaurer ou restaure lui-même les pièces et les expose. Il accueille, renseigne et documente le client sur les caractéristiques des pièces. Il les vend dans son magasin, lors de salons ou sur Internet…

Pour exercer à son compte, un antiquaire doit faire une déclaration préalable à la préfecture de police, s’inscrire au registre du commerce et tenir un registre de police. Les descriptions des objets acquis y sont consignées ainsi que l’identité des vendeurs. Certains antiquaires réputés dans leur domaine effectuent des expertises pour des assureurs ou des collectionneurs particuliers. Pour cela, une qualification en expertise (auprès de la chambre des experts par exemple) est nécessaire.

Formation d’un antiquaire

Les études d’histoire de l’art et les diplômes de l’École du Louvre sont conseillés pour devenir antiquaire. Des écoles privées dispensent une formation d’un, deux ou trois ans en commerce de l’art. Un antiquaire connaît parfaitement le marché de l’art (réglementation, cours…).

Les revenus sont très variables. Un objet met parfois plusieurs années pour être vendu… Afin d’anticiper les périodes sans ventes, de la prévoyance est nécessaire pour exercer le métier d’antiquaire. Ce professionnel doit également être persévérant et suffisamment curieux pour dénicher des pièces rares. Le succès d’un antiquaire dépend ensuite de ses talents de communicant, son sens relationnel et son sens commercial.

Le métier d’antiquaire est souvent familial. Le fonds de commerce se transmet alors de génération en génération. Dans le cas contraire, la plupart des antiquaires commencent leur carrière comme vendeurs chez des confrères ou comme brocanteurs, afin d’apprendre le métier et de se donner le temps et les moyens de se constituer un stock de marchandises suffisant pour ouvrir leur propre magasin.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !