Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

LES MÉTIERS DU DROIT : CONSEILLER, FAIRE APPLIQUER LA LOI, DÉFENDRE, JUGER

Découvrir les métiers

Le droit mène à des métiers aux missions très diversifiées : défendre les intérêts d’un particulier, sauver une entreprise de la faillite, faire respecter la loi… Le niveau d’études est particulièrement élevé dans ce domaine. Le droit des affaires, le droit immobilier et le droit fiscal recrutent davantage. Découvrez ici les métiers du droit, regroupés par fonction principale : le conseil, l’application de la loi, la défense et le jugement.

Conseiller, enquêter, faire appliquer la loi

Une grande partie des métiers du droit a pour missions principales de conseiller, d’enquêter et/ou de faire appliquer la loi. Il peut s’agir d’aider une entreprise dans l’impossibilité de payer ses dettes, recouvrir des créances, rechercher le ou les coupables d’un délit…

On retrouve dans cette catégorie les juristes, les fonctionnaires de police, le conseiller d’insertion et de probation, les services pénitentiaires, le cabinet notarial, l’étude d’huissier, le substitut du procureur, l’administrateur judiciaire…

Le substitut du procureur assiste le procureur de la République. Il intervient à toutes les étapes de la chaîne pénale : de l’enquête, en coordonnant les actions de la police, à l’exécution de la peine. C’est lui qui prend la décision de classer une affaire sans suite ou d’engager des poursuites. Il présente alors le dossier devant le juge et demande une sanction pénale (réquisitoire). Il est également chargé de veiller à l’exécution de la peine après une condamnation. Le métier de substitut du procureur demande sept années d’études.

L’administrateur judiciaire, nommé par le tribunal (commercial ou civil), a pour mission de sauver une entreprise dans l’impossibilité de payer ses dettes ou d’aider des personnes en situation difficile. Pour une entreprise, il peut négocier un rééchelonnement des dettes avec la banque, proposer un plan de redressement financier en cas de faillite, ou des repreneurs, mettre en place une administration provisoire dans le but de remplacer les dirigeants… Ce métier demande une expertise à la fois en droit et en gestion, et de la diplomatie. Pour devenir administrateur judiciaire, il faut avoir un diplôme de niveau bac+4 en droit, sciences économiques ou gestion, puis réussir l’examen d’accès au stage professionnel. Ce stage dure de trois à six ans et se termine par un examen professionnel d’aptitude aux fonctions d’administrateur judiciaire.

Protéger et défendre

Une autre partie des professionnels du droit a pour mission principale de protéger et de défendre. L’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) intervient auprès d’enfants en danger.

On trouve aussi dans cette catégorie les cabinets d’avocats, le médiateur pénal, le mandataire judiciaire…

Un tribunal qui ordonne la liquidation judiciaire d’une entreprise envoie ensuite un mandataire judiciaire. Le rôle du mandataire est de veiller à ce que les décisions du tribunal soient appliquées. Il représente les créanciers de l’entreprise et doit donc trouver des solutions de remboursement via la vente de biens ou le contrôle des finances et des comptes des dirigeants. Ce métier exige la maîtrise du droit commercial, civil et fiscal. De l’aisance relationnelle et de la diplomatie sont également essentielles.

Juger

Les acteurs du corps judiciaire sont appelés les magistrats. Leur rôle est de rendre la justice (magistrats du siège) ou de requérir, c’est-à-dire demander une sanction pénale, au nom de l’État et de la loi (magistrats du parquet).

Les professions de la magistrature sont variées : greffier, huissier de justice, juge, juge des contentieux de la protection, juge d’instruction, juge de l’application des peines, juge d’instance, juge des enfants, procureur de la République…

Dans le domaine du droit, le secrétaire juridique, ou assistant juridique, est chargé des tâches administratives courantes liées au contexte professionnel spécifique dans lequel il se trouve : accueil des clients, gestion des appels et des courriels, gestion des rendez-vous, mise en forme des actes, préparation des dossiers, classement… L’exercice du métier de secrétaire juridique demande une bonne connaissance des procédures et du vocabulaire juridique, de l’organisation, des compétences rédactionnelles et la maîtrise des outils bureautiques. Un diplôme dans le domaine juridique, de niveau bac+2 ou bac+3, est requis.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !