Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

LES MÉTIERS CRÉATIFS AU SEIN DE NOMBREUX SECTEURS D’ACTIVITÉ

Découvrir les métiers

Les besoins créatifs concernent de nombreux secteurs d’activité : textile, artisanat, bâtiment, audiovisuel… Les métiers créatifs sont donc très variés. Quels sont les secteurs où travaillent le plus de créatifs ? Découvrez plus en détail deux métiers créatifs très distincts.

Secteurs d’activité employant de nombreux créatifs

Auteurs (romanciers, poètes…), compositeurs, chef-cuisinier, styliste, designer textile… De la littérature au textile, en passant par la gastronomie, les créatifs s’expriment dans de nombreux domaines professionnels. Certains secteurs regroupent néanmoins une variété de métiers créatifs plus large.

C’est le cas des métiers du bâtiment, avec les professionnels suivants : architecte, constructeur en ouvrage d’art (sculpteur, tailleur de pierre…), miroitier d’art, vitrailliste, matiériste-coloriste, staffeur ornemaniste, menuisier…

Dans l’audiovisuel, de nombreux créatifs interviennent également : scénariste, décorateur-scénographe, accessoiriste, costumier, maquilleur, animateur 2D et 3D…

L’art graphique, cœur de métier de l’animateur 2D et 3D, concerne également les métiers suivants : graphiste, webdesigner, illustrateur, dessinateur industriel, designer industriel, architecte naval…

Certains métiers de l’informatique sont réservés à des créatifs : développeur web ou analyste programmeur (conception de logiciels), développeur d’applications mobiles, ingénieur en réalité virtuelle (conception de systèmes complexes pour un jeu vidéo, une simulation chirurgicale…), ingénieur intelligence artificielle (création de programmes informatiques capables de raisonner comme l’homme), designer UX (user experience) et UI (user interface)…

L’artisanat regroupe les créateurs d’objets de décoration et d’objets utilitaires (table, vaisselle…). Chaque professionnel travaille un matériau particulier : terre cuite et grès pour le céramiste, bois pour l’ébéniste, fer forgé pour le ferronnier, cuir pour le maroquinier, métal précieux pour l’orfèvre… Le graveur dessine ou écrit en entaillant la pierre, le métal, ou le verre, avec des outils spécifiques.

Certains métiers du marketing demandent également beaucoup de créativité, comme celui de concepteur-rédacteur, de maquettiste, de responsable packaging ou de directeur artistique par exemple.

Des créateurs, comme le décorateur d’intérieur ou l’architecte d’intérieur, ont pour mission d’embellir l’intérieur d’un lieu et de l’adapter à l’image du propriétaire. D’autres travaillent uniquement pour un environnement extérieur, comme le paysagiste ou l’artificier (appelé aussi pyrotechnicien).

Deux métiers créatifs très différents

Le styliste, ou designer de mode, conçoit les modèles du prêt-à-porter ou des collections de haute couture. Il doit être curieux et surveiller les tendances de la mode. Il travaille en collaboration avec le modéliste, qui réalise les prototypes. Le métier de styliste exige de connaître les techniques de production et les contraintes de l’image de marque de la société qui l’emploie, s’il est salarié dans une entreprise ou un bureau de style. Un styliste peut également exercer en indépendant. De nombreuses possibilités de formations existent, de bac+2 à bac+5. L’embauche se fait en général pour un poste d’assistant-styliste dans un premier temps.

Le paysagiste a pour mission d’aménager des espaces verts en mettant en valeur l’environnement et en respectant un cahier des charges. Il doit bien sûr tenir compte des spécificités techniques du site : nature du sol, climat… Il dessine son projet à la main et utilise également des logiciels de DAO (dessin assisté par ordinateur). Pour la mise en œuvre de son projet, l’élaboration de documents administratifs et techniques est nécessaire : acte d’engagement, plans des terrassements… Il fait appel à des spécialistes des végétaux, comme le pépiniériste, et à des jardiniers pour réaliser les travaux. Une maîtrise parfaite des techniques aratoires et du monde végétal est néanmoins nécessaire. Un bon sens relationnel est requis, car un paysagiste est en contact avec des clients très divers. C’est également un métier de l’environnement, rythmé par les saisons. Un paysagiste peut être salarié ou travailler à son compte. Le métier est accessible à partir d’un niveau bac+2.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !