Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

LE MÉTIER DE VISITEUR MÉDICAL : CONDITIONS D’EXERCICE, FORMATION ET ÉVOLUTION DE CARRIÈRE

Découvrir les métiers

Un visiteur médical, aussi appelé délégué médical, travaille pour un laboratoire pharmaceutique. Son rôle principal est de présenter et promouvoir les nouveaux produits aux médecins exerçant dans son secteur. Quelles sont les conditions d’exercice ? Comment devenir visiteur médical ?

Les conditions d’exercice d’un visiteur médical

Au-delà de la présentation des nouveaux produits pharmaceutiques aux médecins de son secteur, le visiteur médical doit mettre en avant l’efficacité du médicament pour inciter ces médecins à le prescrire. Il s’appuie notamment sur des données chiffrées ou des plaquettes du laboratoire. Il ne peut ni vendre directement les médicaments ni donner des échantillons aux praticiens.

Un visiteur médical doit connaître la composition, les indications, les contre-indications, la posologie de ces médicaments… Cela nécessite des connaissances scientifiques et la participation à des séminaires de formation tout au long de sa carrière. Pour promouvoir efficacement ces produits, sens commercial, aisance relationnelle et compétences en communication sont également indispensables. Des réunions de secteur animées par le responsable régional permettent au visiteur médical de s’adapter à la politique commerciale du laboratoire.

Sans arrêt en déplacement dans la zone géographique qui lui a été attribuée, un délégué médical rend visite à six médecins en moyenne par jour, dans leur cabinet ou leur service hospitalier.

Après sa journée de travail, un visiteur médical écrit un rapport sur les visites effectuées, à destination de son directeur régional. Il doit notamment rapporter toute remarque éventuelle d’un médecin sur un médicament : effet secondaire, crainte… Il représente ainsi le relai entre le corps médical et l’industrie pharmaceutique.

Le salaire brut mensuel d’un visiteur médical est d’environ 1 800 €, auquel s’ajoutent les primes d’intéressement (établies en fonction du nombre de prescriptions dans son secteur).

Formation d’un visiteur médical et évolution de carrière

Des universités forment les futurs visiteurs médicaux en un an : diplôme d’université à l’information médicale et pharmaceutique ou licence pro métiers de la promotion des produits de santé. Des écoles privées préparent également au titre de visiteur médical en neuf à douze mois. L’accès se fait après une formation de niveau bac+2 et est soumis à l’examen d’un dossier et la réussite de tests.

La profession de visiteur médical est réglementée. Exercer en tant que visiteur médical nécessite l’obtention d’une carte professionnelle, demandée par l’employeur lors de la première embauche au Comité professionnel national de la visite médicale.

Les déplacements permanents sont usants. De nombreux visiteurs médicaux souhaitent se sédentariser après une dizaine d’années d’exercice. Devenir directeur régional ou intégrer le service marketing du laboratoire comme chef de produit constituent les deux évolutions de carrière les plus souvent observées.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !