Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

LE MÉTIER DE CRITIQUE GASTRONOMIQUE : UN PALAIS AIGUISÉ ET UNE BELLE PLUME

Découvrir les métiers

Tester des restaurants, puis écrire des articles sur la qualité des plats et des services, c’est le rôle du critique gastronomique, un métier qui fait rêver de nombreux Français. Quelles sont les missions d’un critique gastronomique et les compétences requises?

Missions et conditions d’exercice d’un critique gastronomique

Un critique gastronomique est un journaliste spécialisé dans la restauration. Il ne s’agit pas seulement d’être capable de rendre compte de la qualité d’un plat, mais aussi de comprendre comment il a été préparé, de reconnaître les produits, et de savoir apprécier les différents services : élaboration du menu, proposition de vins, présentation des assiettes, décoration…

Le plus souvent, ce professionnel a un statut d’indépendant et travaille pour différents magazines,  journaux spécialisés ou sites dédiés. Le critique gastronomique peut également tenir son propre blog culinaire. Il intervient parfois dans des émissions de télévision ou de radio.

Il rend compte par écrit de la qualité des prestations. Un critique culinaire est amené à classer des restaurants, food truck et tables d’hôtes pour des guides gastronomiques, comme le célèbre Gault et Millau.

Les chroniques d’un critique culinaire permettent aux consommateurs d’avoir une idée plus précise des prestations proposées et un avis éclairé. Les articles particulièrement élogieux aident aussi les bonnes tables à se faire un nom.

Un critique culinaire travaille essentiellement le soir et les week-ends, donc en décalé par rapport à la plupart des gens. Les déplacements sont fréquents et parfois lointains.

Formation et qualités requises d’un critique gastronomique

Aucun diplôme n’est requis pour devenir critique gastronomique. Pour être précis et pertinent, il est néanmoins nécessaire de bien connaître le domaine de la restauration (aliments, techniques culinaires…) et d’avoir de bonnes compétences rédactionnelles. Ainsi, pour devenir critique gastronomique, une formation de journaliste complète parfaitement une formation universitaire en Métiers des arts culinaires et des arts de la table.

Un critique gastronomique doit faire preuve de discrétion pour ne pas bénéficier d’un traitement de faveur lors de son passage chez un restaurateur. Il utilise donc un pseudonyme pour ses réservations… La curiosité est également indispensable pour connaître les nouvelles tendances culinaires.

Ce métier est bien sûr réservé aux passionnés de cuisine, au palais exercé. Les expériences gustatives doivent être riches et nombreuses. Mieux vaut également aimer voyager, car un critique gastronomique est souvent sur les routes.

Afin de pouvoir travailler avec différents médias, un sens relationnel développé constitue un atout essentiel.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !