Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

Quelles sont les spécificités du métier d’infirmière de santé au travail ?

Découvrir les métiers

L’infirmière santé au travail, ou infirmière d’entreprise, a pour rôle général de prévenir l’altération de la santé des salariés à leur travail. Quelles sont ses différentes missions et ses conditions d’exercice ?

Quelles sont les missions de l’infirmière santé au travail ?

L’infirmière de santé au travail (IST) est supervisée par le médecin du travail, et travaille en coordination avec tous les acteurs des services de santé au travail. Le Code de la santé publique définit les missions propres à l’infirmière de santé au travail. Elles figurent sur sa fiche de poste, et répondent également aux exigences du Code du travail. Le médecin du travail confie d’autres missions. Ces dernières font l’objet de protocoles écrits (article R. 4623-14 du Code du travail) : entretiens, visites, examens complémentaires, études de poste…

L’infirmière sensibilise les salariés sur l’hygiène, la santé individuelle et collective, et la sécurité au travail, lors d’informations collectives sur site. Elle peut préconiser un aménagement de poste. Elle participe aux actions visant le maintien ou la réinsertion de salariés à leur poste de travail.

L’infirmière d’entreprise réalise également les entretiens infirmiers des salariés (après convocation), tous les cinq ans minimum, les visites intermédiaires dans le cadre du suivi individuel renforcé, et éventuellement les examens paracliniques. Elle consigne les données de santé dans le dossier médical du salarié. Elle informe le médecin du travail de tout souci nécessitant son intervention. L’infirmière de santé au travail communique ses informations et observations dans le cadre d’enquêtes et d’études. Les études de veille sanitaire et épidémiologiques en font partie.

L’infirmière d’entreprise est également susceptible de gérer les urgences. Elle prodigue alors les premiers secours et oriente les salariés vers les structures adaptées. Elle doit remplir le registre d’accidents du travail. L’infirmière reste disponible si un salarié a besoin de conseils ou de soins.

Quelles sont les conditions d’exercice ?

En complément de connaissances médicales (prévention, suivi et réalisation d’actes paracliniques), le métier d’infirmière de santé au travail demande un bon sens relationnel (coordination avec le médecin du travail, le conseiller en prévention…) et un bon sens de l’écoute, notamment pour assurer les entretiens avec les salariés.

L’infirmière de santé au travail est titulaire d’un diplôme d’État d’infirmier, et doit suivre une formation continue en santé au travail (150 heures minimum) et un stage en milieu professionnel. Elle réalise cette formation dans les douze mois qui suivent son recrutement.

Le poste d’infirmier de santé au travail est intégré dans la convention collective des services de santé au travail. Cette convention garantit notamment une rémunération annuelle minimum : 31 080 € brut en moyenne.

#Être accompagné(e)

Vous envisagez une reconversion professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Accompagnement finançable à 100% dans le cadre de votre CPF avec 0 euro de reste à charge

#Recevez la newsletter !