Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

PROGRAMME VACANCES TRAVAIL, FONCTIONNEMENT ET CONSEILS

Humour / Insolite

Un programme vacances travail permet à des jeunes de voyager tout en travaillant. C’est notamment un moyen pour eux de financer un séjour à l’étranger, dont le but principal est la découverte touristique et culturelle. Comment fonctionne un programme vacances travail ? Quels sont les points importants à connaître pour une demande de visa vacances travail ?

Fonctionnement d’un programme vacances travail

Un programme vacances travail (PVT), appelé aussi permis vacances travail, donne la possibilité à des jeunes de 18 à 30 ans (35 ans pour l’Australie, le Canada et l’Argentine) de travailler dans l’un des pays partenaires pendant un an maximum. Cela leur permet de compléter leurs moyens financiers pour voyager et découvrir une nouvelle culture. La France a conclu un accord bilatéral avec 14 pays ou territoires. La demande de visa vacances travail (working holiday visa) se fait auprès de la représentation diplomatique ou consulaire du pays où vous désirez travailler, ou sur le site Internet du département de l’immigration australien pour l’Australie. Le visa délivré est valable un an, sans possibilité de prolongation (sauf cas particuliers en Australie et en Nouvelle-Zélande). En dehors de l’Australie et la Nouvelle-Zélande, des quotas sont fixés dans chaque pays participant : de 300 visas vacances travail maximum par an pour le Mexique ou l’Uruguay à 7 100 pour le Canada.

En plus des conditions d’âge et de nationalité, des conditions de ressources sont prévues pour chaque pays, ce qui implique d’avoir quelques économies pour pouvoir obtenir un visa vacances travail. Une assurance PVT pour couvrir vos éventuels frais médicaux dans votre pays de destination est obligatoire ou vivement recommandée, selon les pays. Plusieurs demandes de working holiday visa peuvent être effectuées, à condition de changer de destination à chaque fois.

Outre la découverte touristique et culturelle, travailler à l’étranger permet également aux PVtistes (les bénéficiaires d’un programme vacances travail) d’améliorer facilement leur niveau en langue étrangère (anglais ou espagnol ou japonais…). Il n’est pas obligatoire de trouver un emploi avant de partir. Le mieux est d’ailleurs de déposer des CV sur place.

Une telle expérience est aussi un atout qu’il ne faudra pas oublier de mentionner dans votre CV à votre retour en France. Cela montre notamment une capacité d’adaptation et une curiosité intellectuelle, des qualités humaines particulièrement recherchées par les recruteurs. Et partir à la découverte d’une culture différente permet de développer votre esprit critique, une autre soft skill intéressante. C’est également l’occasion d’enrichir votre réseau social et professionnel.

Conseils pour faire une demande de visa dans le cadre d’un programme vacances travail

Une fois votre visa vacances travail obtenu, vous avez un délai plus ou moins long (de un à douze mois selon les pays) pour partir dans le pays concerné. Il est donc important de vous renseigner sur ce délai avant de faire votre demande. Si vous faites votre demande trop tôt par rapport à la date où vous souhaitez partir, votre visa ne sera plus valable.

Dans certains pays, le quota annuel de bénéficiaires d’un programme vacances travail peut être rapidement atteint (cas du Canada par exemple). Il est alors conseillé de s’y prendre suffisamment tôt dans l’année pour demander un visa vacances travail.

Découvrez nos autres articles sur les expériences à l’étranger pour les jeunes :

Woofing

Programme erasmus

Travail au pair à l’étranger

Volontariat international

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !