Warning: Undefined array key "browser_compatibility" in /home/babaweb9/orientaction/wp-content/themes/orientaction/functions.php on line 204
Les ressources humaines, un secteur en pleine métamorphose
Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

Les ressources humaines, un secteur en pleine métamorphose

Progresser dans sa carrière

De nombreux bouleversements du marché du travail ont des conséquences directes sur le secteur des ressources humaines. La crise sanitaire, la digitalisation des entreprises, le développement de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises)… les sources de changement sont très variées. Quelles sont les évolutions observées au niveau des missions et des métiers des ressources humaines ? Comment se porte ce secteur ?

Quelles sont les évolutions principales des métiers des ressources humaines ?

Les missions traditionnelles du service des ressources humaines sont de quatre types. On distingue ainsi les missions opérationnelles (gestion des carrières des salariés de l’entreprise…), les missions stratégiques (plan de recrutement, de formation…), fonctionnelles (établissement des contrats de travail…) et humaines (dialogue avec le personnel et le CSE…).

Au sein du service des ressources humaines, de nouveaux métiers ont vu le jour, notamment pour des missions stratégiques. Ainsi, le rôle d’un consultant RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est de définir la meilleure stratégie RSE d’une entreprise, c’est-à-dire celle qui contribuera le mieux à répondre aux enjeux sociaux et environnementaux tout en étant économiquement viable.

En tant que salarié d’une entreprise, le consultant RSE peut intégrer différents services en fonction de ses missions. Cela peut être le service des ressources humaines, la Direction, le service des achats… Le métier de consultant RSE est de plus en plus recherché, notamment par des ONG (Organisations non gouvernementales), des associations et des structures de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire).

Le campus manager, ou responsable des relations écoles, a pour fonction la promotion de l’image de l’entreprise auprès des jeunes diplômés, afin de favoriser le recrutement. L’entreprise doit en effet de plus en plus chercher à séduire ses futurs collaborateurs.

Le chief happiness officer (CHO) a pour mission de favoriser le bien-être au travail. Cet autre nouveau métier est né du constat qu’un salarié « heureux » entraîne une productivité augmentée. Cela réduit également le départ anticipé d’employés et l’absentéisme. En outre, la crise sanitaire a accentué la recherche du bien-être au travail chez les salariés.

Cette mission peut être également celle du responsable QVT (qualité de vie au travail). Ce dernier s’attachera particulièrement à rendre les espaces de travail le plus agréable possible…

Afin de répondre le mieux possible aux attentes des salariés, le responsable expérience collaborateurs analyse l’ensemble de leur parcours. Cela lui permet de mettre en place une stratégie de fidélisation.

Comment se porte ce secteur ?

Les nombreux changements évoqués ci-avant devraient profiter au secteur des ressources humaines.

Responsable des ressources humaines (RRH) est un métier au salaire attractif de 6 700 € brut mensuel en France. Pour les personnes ayant cinq à dix ans d’expérience, une augmentation de 12 % environ est prévue en 2022.

Le pôle ressources humaines, qui avait autrefois une fonction essentiellement administrative, est devenu au cours du temps une fonction stratégique. Cette fonction mobilise aujourd’hui de plus en plus de compétences transversales.

Quelles sont les perspectives ?

Les nouvelles technologies vont continuer à bouleverser les métiers de RH. La première conséquence est l’automatisation des tâches chronophages. De nombreux logiciels spécifiques RH permettent, par exemple, de gagner du temps pour la gestion des absences, la réalisation des fiches de paie…

D’autre part, le processus même du recrutement devrait intégrer progressivement l’intelligence artificielle. Cet outil intervient déjà en sélectionnant parfois les CV avec des algorithmes. Ces derniers analysent l’adéquation entre la culture de l’entreprise/les compétences recherchées et les profils des candidats.

De nouveaux métiers des ressources humaines pourraient voir le jour, avec notamment l’objectif double de fidéliser les salariés de l’entreprise et d’attirer les meilleurs profils. C’est le cas, par exemple, du métier de responsable expérience candidat, coach de performance ou encore scientifique des données RH.

#Être accompagné(e)

Vous envisagez une reconversion professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Accompagnement finançable à 100% dans le cadre de votre CPF avec 0 euro de reste à charge

#Recevez la newsletter !