Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

BRAINSTORMING : DÉFINITION ET CONSEILS POUR UN BRAINSTORMING EFFICACE

Améliorer son management, Monter en compétence

Le brainstorming est une méthode de travail mettant à profit l’intelligence collective et favorisant le travail d’équipe. En quoi consiste le brainstorming ? Quelles sont les bases d’un brainstorming efficace ?

Définition du brainstorming

Le brainstorming est une méthode de travail qui consiste à regrouper un groupe de personnes au sein d’une entreprise afin de réfléchir ensemble sur un thème donné et produire un maximum d’idées nouvelles.

Le brainstorming fait donc appel à l’intelligence collective et permet de trouver une solution innovante, la meilleure façon de lancer un projet, le nom d’un nouveau produit, ou un slogan… Cette technique est très utilisée dans le secteur du marketing. L’esprit créatif de chaque salarié est ainsi stimulé. Ce travail d’équipe peut être également utilisé pour aider le manager à résoudre des problèmes de fonctionnement : au niveau d’un processus de travail, des interactions entre des services…

Très facile à mettre en place, le brainstorming présente également l’avantage d’accroître la motivation des employés en les impliquant davantage et de manière plus ludique.

Les bases d’un brainstorming efficace

La taille du groupe idéale pour un brainstorming est de six à huit personnes et la durée de la séance d’une à deux heures. Avant de commencer la séance proprement dite, il est important de bien définir ce qui est attendu des personnes présentes. Lors de cette phase, les collaborateurs reformulent le problème pour s’approprier l’enjeu. À cette fin, l’organisateur pose des questions qui permettent d’élargir la représentation du thème de réflexion.

Ensuite, les participants donnent des propositions sans se restreindre. Pour pouvoir laisser aller leur créativité et multiplier les idées, ils ne doivent pas se sentir jugés durant cette phase de production d’idées. L’organisateur note donc toutes les propositions sur un paperboard sans les évaluer, et demande en amont à ce que personne n’émette de jugement. Un climat détendu favorise la confiance et l’expression de chacun.

Une fois toutes les idées écrites, la critique constructive des participants est utilisée afin de sélectionner les meilleurs choix. L’organisateur doit alors les inviter à s’exprimer de manière proactive, c’est-à-dire en présentant les avantages et inconvénients des différentes propositions plutôt que de refuser en bloc ou de signifier uniquement son désaccord vis-à-vis d’une idée.

Après la séance de brainstorming, un suivi des idées émises est nécessaire. L’organisateur peut ainsi prendre une photo de l’ensemble des idées pour mémoire, et élaborer une fiche synthétique des idées retenues, avec les points positifs et les axes d’amélioration potentiels, afin de les proposer à la Direction. Surtout, le manager devra être reconnaissant du travail collectif accompli, et expliquer, le cas échéant, pourquoi aucune idée n’a été retenue, sans quoi l’implication des participants diminuerait la fois suivante.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !