Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

L’ AIDE À LA CRÉATION D’ENTREPRISE

Créer et développer sa boîte, Faire carrière

Créer son entreprise fait appel à de nombreuses compétences : comptabilité, communication, gestion commerciale, outils informatiques… Toutes ne font pas partie de votre cœur de métier, d’où la nécessité de demander de l’aide. Qui peut vous accompagner dans la création d’entreprise ? Quelles aides financières pouvez-vous demander ?

L’accompagnement à la création d’entreprise

Pour un accompagnement, rapprochez-vous en premier lieu des chambres de commerce et d’industrie (CCI), ou des chambres de métiers et d’artisanat (CMA) dans le cas d’une activité artisanale. Ces organismes vous conseillent et proposent également des formations utiles à la création d’une entreprise.

N’hésitez pas aussi à utiliser votre réseau personnel. Parlez à vos proches de chaque étape de votre création d’entreprise. Certains peuvent peut-être vous aider grâce à des compétences que vous ne possédez pas : le référencement d’un site, des aspects juridiques, le graphisme…

Et développez votre réseau professionnel ! Les conseils de professionnels ayant déjà créé leur entreprise, dans votre domaine d’activité ou pas, sont primordiaux. Rejoignez des groupes d’indépendants pour échanger via des forums ou lors de rencontres dans le cadre d’événements dédiés (apéritifs, déjeuners…), inscrivez-vous à des ateliers… Participez aussi à des salons professionnels en lien avec votre domaine d’activité.

Si vous êtes salarié, sachez que vous pouvez bénéficier d’un congé pour création d’entreprise. Votre contrat est alors suspendu. Cela vous permet en cas d’échec de retrouver le même emploi ou un emploi similaire.

Afin de tester votre projet en amont de la création de votre entreprise, vous pouvez envisager le portage salarial ou l’intégration à une couveuse d’entreprises.

Les aides financières

L’Acre, aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise, offre une exonération de certaines cotisations sociales sur douze mois à tous les entrepreneurs qui créent ou reprennent une activité professionnelle, en tant qu’indépendant ou sous forme de société.

Pour demander l’Acre, vous devez déposer au CFE (centre de formalités des entreprises) compétent le formulaire de demande au plus tard 45 jours après l’immatriculation de votre entreprise, ou la déclaration de reprise.

De plus, les personnes indemnisées par Pôle emploi qui obtiennent l’Acre peuvent avoir droit au maintien provisoire du revenu perçu avant la création ou la reprise d’entreprise. Elles peuvent également demander le versement d’une partie de leur ARE (allocation d’aide au retour à l’emploi) restante sous forme de capital : l’Arce (aide financière à la création ou reprise d’entreprise). Le versement s’effectue en deux fois : une première moitié au début de l’activité et le solde six mois plus tard.

En cas d’implantation en ZFU (zone franche urbaine), vous pouvez prétendre à une exonération d’impôt.

Certains prêts à des taux privilégiés sont également disponibles : prêt d’honneur (plates-formes initiative locale ou Réseau Entreprendre) ou prêt Nacre (nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) par exemple.

Si vous êtes salarié en voie d’être licencié pour motif économique, vous pouvez bénéficier du CSP (contrat de sécurisation professionnelle) qui permet de créer votre entreprise dans les meilleures conditions grâce à un accompagnement personnel et financier.

Si vous avez besoin de fonds pour la création de votre entreprise, vous pouvez solliciter la Banque publique d’investissement, qui octroie des garanties et des prêts à taux préférentiel, ou demander une subvention à la création d’entreprise : prime d’aménagement du territoire si implantation en zone prioritaire…

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !