COACHING POUR DÉVELOPPER SA CONFIANCE EN SOI : LE VASE ET L'ANTIQUAIRE

Sophie vient d’obtenir une promotion à son travail. Elle est heureuse et fière car c’est grâce à tout le travail et à toute l’énergie qu’elle a donnés ces dernières années pour son entreprise qu’elle est récompensée. Dans son entreprise, néanmoins, d’autres salariés ne voient pas la situation du même œil. Plutôt que de partager son bonheur et sa joie, rongés par la jalousie et l’envie, les voilà qui se mettent à colporter d’affreuses rumeurs sur le compte de Sophie.

 

« Elle a eu le poste parce qu’elle est a de jolis yeux. Cela ne m’étonnerait pas qu’elle c… avec le patron ! Promotion canapé ! Elle n’a pas le diplôme requis ! Elle n’a pas suffisamment d’expérience ! Elle va échouer ! Savez-vous la bêtise qu’elle a commise un jour… et elle n’a même pas été sanctionnée ». Autour de la machine à café, les commentaires sont tous plus blessants que les autres.

 

Julie rend visite à son père antiquaire pendant le week-end. Elle lui raconte qu’elle vient d’obtenir une promotion. Son père ressent aussitôt chez elle la joie et en même temps la tristesse et l’amertume. Elle devrait être heureuse et fière et se sentir forte, mais elle semble au contraire fragilisée par la situation. Il l’interroge. Elle lui révèle alors les attaques dont elle est victime depuis qu’elle a été promue.

 

« Je comprends dit son père. Tu es heureuse d’être promue, tu penses le mériter, mais tu es blessée par les réactions de tes collègues… et si cela continue tu risques de perdre confiance en toi… Si tu veux, je te propose de faire une expérience. » Sophie accepte car elle a une grande confiance dans son père qui s’est toujours montré de bon conseil avec elle. Elle sait qu’il a toujours de bonnes intentions à son égard. Il l’aime.

 

« Ma chérie, lui demande son père, pourrais-tu aller au marché des antiquités demain matin vendre ce vase ? Je viens de le récupérer et j'aimerais m'en débarrasser. Mets-le en vente à 70 euros s'il te plaît. »

« Soixante-dix euros ! Cela ne me semble pas être beaucoup pour ce joli vase ! », répondit Julie.

 

« Ne t’en occupe pas. Je l’ai payé un certain prix et je veux en tirer ce prix-là. Cela te permettra de développer tes compétences commerciales. »

Le lendemain, Sophie se rend au marché des antiquités. Durant toute la matinée, elle essaie de vendre le vase. Malheureusement, personne ne se montre acquéreur.

 

Sophie, très déçue, rentre chez elle et raconte son expérience à son père.

Son père ajoute alors sans faire aucun commentaire supplémentaire : « Maintenant, prends ce vase et rends visite aux cinq antiquaires qui officient dans ce quartier. Mais cette fois, demande-leur seulement ce qu'ils sont prêts à payer pour ce vase. Demande juste le prix. Ne vends pas le vase. »

 

Le premier antiquaire lui propose 400 euros, le second 500 euros… Le cinquième proposa 1000 euros.

 

Sophie est très étonnée. Elle ne comprend pas ce qui se passe. Elle rentre chez elle et raconte à son père son expérience. Son père lui demande alors : « À ton avis, pourquoi n'arrivais-tu pas à vendre ce vase 70 euros ce matin ? »

« Parce que je me suis adressée à des gens qui ne connaissaient pas les origines de ce vase et qui en ignoraient la vraie valeur. »

« Et pourquoi mes confrères antiquaires t'ont-ils proposé autant d’argent pour ce vase ? »

 

Parce que ce sont des experts qui connaissent la valeur exacte de ce vase. Ils ont vu tout de suite qu’il avait une grande valeur. »

« Repense à tes collègues. Pourquoi leur accordes-tu le droit de juger de ta valeur ? Sont-ils des experts pour être capable d’évaluer tes compétences et ce que tu peux apporter à ton entreprise ? »

« Non ! », répondit Sophie, légèrement tremblante et en même temps rassérénée.

« Ma chérie, ne laisse jamais ton cœur être atteint par les jugements de ceux qui ne sont pas des experts. Écoute seulement les jugements des professionnels ou des experts en nature humaine. Et tu verras que ta valeur est bien plus grande que tu ne l’imagines. »

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEVENIR COACH OU BÉNÉFICIER D'UN COACHING, CONTACTEZ-NOUS :

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.