COACHING POUR TROUVER L'EQUILIBRE VIE PRO/VIE PERSO : LE PETIT JEFF

Cette histoire n’est pas une fiction : elle m’a été contée par l’un de mes plus vieux amis, Jeff, marié et père de 3 enfants. Jeff est technicien dans les Telecom. Avec sa petite famille, on peut dire qu’il incarne assez bien ce qu’on appelle couramment « le foyer traditionnel moyen ». Un soir de semaine donc, alors que Jeff rentrait chez lui, harassé par une longue et laborieuse journée de travail, il fut interpellé au seuil de sa porte par le petit Léo, son dernier fils âgé de 7 ans :

 

« Dis papa » « Oui ? » répondit Jeff. « Tu étais où ? » poursuivit le bambin  « À ton avis ? » répondit Jeff, passablement énervé par cette question. « Tu étais au bureau, dit l’enfant avec un large sourire, tu as gagné combien d’argent ? » Surpris par cette question, Jeff se figea et répondit : « mais qu’est-ce que c’est que cette question ? Pourquoi me demandes-tu ça ? ».


L’enfant, sur un ton très naturel reprit : « Je veux que tu me le dises. S’il te plaît papa ». Jeff marqua un temps d’arrêt, leva les yeux au ciel et prenant Léo dans ses bras répondit : « Je ne te savais pas aussi matérialiste mais puisque tu insistes, je gagne 15,35 euros brut de l’heure, et comme je suppose que Monsieur mon fils l’inspecteur des impôts veut tout savoir, ça fait 12 euros net de l’heure et des poussières ! Voilà tu es content, je peux aller me mettre à l’aise maintenant ? ». Jeff avait retrouvé le sourire, finalement amusé par cet échange. À peine le dos tourné, Léo s’écria « papa, papa, est ce que tu peux me donner 6 euros ? ».

 

Subitement Jeff perdit son calme, et la fatigue aidant, répondit d’une voix forte : « non mais mon petit bonhomme, je ne sais pas à quel petit jeu tu joues mais là je vais sérieusement m’énerver ! Qu’est-ce que c’est que ces questions enfin ? Tu ne m’avais pas habitué à ça Léo ! File dans ta chambre, je suis contrarié ». L’air penaud, Léo obtempéra. 

 

Une heure plus tard, Jeff fut pris de remords ; il était rare qu’il élève la voix sur ses enfants, de surcroît sur Léo, son petit dernier. « Après tout, quel mal il y a-t-il à demander 6 euros à son père ? Le pauvre chou, je vais finir par le traumatiser ce gosse avec mes sautes d’humeur ! ». Sortant de sa poche les 6 euros, Jeff se précipita dans la chambre de Léo et s’approcha du bambin : « Tiens Léo, voilà les 6 euros que tu m’as demandé ». Léo, sans même saisir l’argent que Jeff lui tendait, se rua entre ses jambes comme il avait l’habitude de le faire quand il était content.

 

Curieux, Jeff lui lança : « mais dis-moi, que vas-tu faire avec cet argent Léo ? » D’un air soudainement plus grave, Léo déclara : « Papa, j’avais 6 euros dans ma tirelire, maintenant ça me fait 12 euros, ça fait une heure de ton travail tu m’as dit. Est-ce que je peux te les donner comme ça tu prends le petit déjeuner avec moi demain matin ? ». Jeff serra Léo tout contre lui, cachant au passage les larmes qui lui montaient aux yeux. 

 

***

 

Quand Jeff m’a raconté cette histoire, au même moment il m’a semblé entendre une voix qui me murmurait : « n’oublie pas que le temps qui passe ne se rattrape pas ; en dépit de tes soucis et du stress quotidien qui souvent te dévorent, n’oublie pas l’essentiel. Et l’essentiel c’est de profiter des siens et de les aimer. Donne du temps à cet amour, partage-le… avec ceux qui t’aiment et ont besoin de toi. »  

 

Extrait de 50 histoires inspirantes pour être heureux (2018).

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEVENIR COACH OU BÉNÉFICIER D'UN COACHING, CONTACTEZ-NOUS :

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.