Consultez
le magazine

Lire le Magazine

CHANGEZ n°3

Télécharger le PDF
le média tourné vers votre évolution professionnelle

DESIGN THINKING : DÉFINITION ET ÉTAPES CLEFS

Marketing & Communication

Bien connu des professionnels du marketing, le design thinking est une méthode de plus en plus utilisée pour stimuler la création collective. En quoi consiste le design thinking ? Quelles sont les étapes clefs ?

Définition du design thinking

Dans les années 1950, le concept de brainstorming voit le jour, une méthode de travail qui met à profit l’intelligence collective et favorise le travail d’équipe. Dans les années 1960, un premier programme de design collaboratif est créé à Stanford, mais limité dans un premier temps au milieu confidentiel du design industriel. Pour aller plus loin dans l’innovation, la cocréativité et la résolution de problèmes, l’approche de design thinking est développée dans les années 1980. En 2012, alors que des cours sur le design thinking se sont multipliés dans les plus grandes universités du monde, trois écoles de design thinking sont créées : à Paris, Pékin et Tokyo.

Le design thinking se base sur le fait qu’aujourd’hui le succès d’un nouveau produit dépend davantage de la promotion de l’expérience entourant l’innovation que la technologie elle-même. Le marketing ne doit donc plus simplement valoriser un produit mais créer une histoire autour et promouvoir une expérience particulière et unique. Le design thinking, c’est le design d’une expérience nouvelle et attractive, la prise en compte la plus aboutie de l’expérience client. Cela peut passer par la création d’un club auquel le client peut adhérer, des personnalisations du produit, l’accès à des tests basés sur l’intelligence artificielle pour guider le client dans son choix… Le design thinking implique une forte collaboration entre les ingénieurs, les designers et les professionnels du marketing, puis le service de communication et les commerciaux.

La conception créative est l’équivalent en français du terme de design thinking (littéralement ʺpenser le designʺ).

Les différentes étapes du design thinking

Le design thinking commence par une observation rigoureuse du mode vie du public cible et de ses tendances de consommation. Une réflexion sur leurs priorités et leurs envies se révèle également nécessaire. L’ensemble de ces analyses doit révéler un besoin, explicite ou non. Cela permet la définition d’une problématique précise.

La deuxième étape est la génération d’idées lors d’une séance de brainstorming. Les participants réalisent en amont des recherches sur ce qui existe déjà puis, seuls ou en groupe, émettent des propositions sans se restreindre.

Vient ensuite le prototypage des idées, qui permet des tests et des améliorations. Cette étape peut aussi être appelée expérimentation. Cette phase est spécifique du design thinking.

Une présélection s’opère ensuite en fonction du budget et du temps requis, ou encore de la faisabilité technique. Puis des présentations et discussions permettent de faire le choix final : l’idée la plus rentable pour le projet.

Vient ensuite l’élaboration d’un plan d’actions, qui définit le rôle de chacun et les ressources nécessaires. La dernière étape est le test par les premiers utilisateurs. Leurs retours vont permettre de nouvelles améliorations. Du début à la fin du design thinking, l’utilisateur est placé au centre de la démarche d’innovation. Le produit généré est le fruit d’une coconstruction.

#Être accompagné

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre recherche d’emploi ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement

#Recevez la newsletter !